Choum – Atar – Chinguetti

En sortant d’un magasin, on entend une complainte émouvante accompagnée par le son du tidinit (sorte de luth à trois cordes). La voix mélancolique vient de loin, d’une partie de la ville que l’on croyait désertée. On part à la recherche de la voix, mais elle disparaît sans qu’on la trouve. Extrait de Choum – Atar – Chinguetti

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s