5 commentaires

  1. Aunryz · février 27

    Une lance !
    sans désir de blesser
    mais qui traverse le corps
    (Merci du partage)

  2. barbarasoleil · février 27

    A reblogué ceci sur Lire dit-elleet a ajouté:
    Une très belle interprétation de l’un des plus grands drames intimes d’Henri Michaux…

  3. colorsandpastels · février 27

    Que c’est fort, quel à propos, on dirait du Schubert, j’en suis toute pétrifiée !

  4. barbarasoleil · février 27

    Suis d’accord….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s